Nouvelle étape franchie pour la proposition de résolution « Zones 30 » : le texte a été approuvé en commission des Compétences régionales, ce lundi 10 décembre. Un vote à une large majorité pour une idée qui émanait du groupe MR et, plus particulièrement, de sa Présidente Anne Barzin.

Quelques semaines plus tôt, c’est justement la Sénatrice namuroise qui s’était chargée de présenter la proposition…

« Depuis novembre 1988, les zones 30 ont un statut juridique, avait notamment rappelé Anne Barzin aux autres membres de la commission. Leur installation rencontre deux grands objectifs : la sécurité routière, puisque les automobilistes y font légitimement plus attention qu’ailleurs et le nombre d’accidents diminue, mais aussi l’aspect environnement et qualité de l’air. »

Soulignant que ces zones 30 impliquaient des aménagements idoines, Anne Barzin a aussi noté que ceux-ci pouvaient différer en fonction des endroits. « L’idée serait de faire réaliser un inventaire de ce qui a déjà été réalisé ici et là, ce qui favoriserait les échanges de bonnes pratiques, a-t-elle expliqué. On pourrait en savoir davantage sur les dispositifs prévus, les aménagements, la signalisation… et évaluer les modifications qui pourraient être adoptées. »

Une nouvelle étude

L’autre aspect de la proposition de résolution touchait à l’obligation d’installer des zones 30 près des établissements scolaires… mais pas près d’autres institutions accueillants des enfants sans pour autant être des écoles (crèches, etc.). « Ce sont également des lieux sensibles, a estimé la cheffe de groupe MR. Il s’agirait donc d’étudier la possibilité d’avoir des zones 30 à leurs abords… Plus globalement, une nouvelle étude pourrait également être commandée à Vias au sujet de la sécurité routière sur le trajet des enfants vers les écoles. »

Un sujet qui avait d’emblée suscité une certaine approbation des autres membres de la commission.

Quelques semaines plus tard, Anne Barzin, rejointe par son colistier MR Jacques Brotchi, a donc pu approuver la proposition. Place maintenant à la séance plénière du 14 décembre où, sauf catastrophe, le résultat du vote devrait également être positif.